Camps d'été

Le Parc National du Grand Paradis a engagé depuis quelques années des « Camps d’expériences », une occasion pour les jeunes et les moins jeunes de collaborer avec le Parc tout en expérimentant une activité formative de vie en groupe.
L’initiative se déroule pendant l’été et permet de participer activement aux initiatives organisées par le Parc.
Les participants, qui collaboreront comme bénévoles, séjourneront environ 10-12 jours dans la Vallée de l’Orco, logés dans une maison du Parc à Ceresole Reale, dans le hameau Villa. À l’intérieur du groupe sera toujours présent un animateur qui organisers et coordonnera les activités.
Parmi les demandes qui arriveront au Parc, les randonneurs, les experts dans le secteur de l’éducation à l’environnement et de l'animation de groupes auront la priorité. Étant donnée la collaboration avec l’Université de Turin et l’aspect formatif et naturaliste des camps, les diplômés ou étudiants des facultés scientifiques ainsi que les personnes activement engagées dans la protection de l’environnement, seront aussi favorisés.
Le service prévoit la participation active à un projet de sauvegarde intitulé « À pied entre les nuages » dans le cadre duquel est réglementée la circulation des voitures, le dimanche en juillet et en août, sur la route qui porte au haut-plateau du Nivolet, à environ 2 600 m d’altitude. Pour cette raison il est prévu des activités de gestion des places des aires de stationnement et des sites de plus forte interaction avec les visiteurs.

En ce qui concerne tous les intéressés étrangers, on souligne que on devra vérifier que l'aspirant bénévole possède une connaissance minimale de la langue italienne. Pour tous renseignements: info@pngp.it


Activités prévues
Les activités programmées offrent l’opportunité aux bénévoles d’approfondir les sujets qui concernent la gestion, la visite touristique et la conservation du patrimoine environnemental dans un parc national. Le service consiste à :

· soutenir le personnel des points d'information, afin de se familiariser avec les modalités de se rapporter au public et au volet touristique du Parc et de la vallée en particulier ;
· explorer les principaux itinéraires touristiques de la zone pour connaître et approfondir la montagne et ses sentiers ;
· informer le public, dans des endroits particulièrement intéressants du point de vue touristique, sur les principales manifestations organisées dans la vallée ;
· positionner tout le long des principaux itinéraires touristiques et des sentiers les informations et les règles à respecter à l’intérieur d’un espace protégé et donc prévenir les infractions ;
· collaborer avec le personnel du Parc qui s’occupe de la divulgation et de l’éducation à l’environnement, avec des activités telles que des jeux pour enfants, des projections, des soirées culturelles, des fêtes, etc. ;
· collecter de données sur le flux touristiques et la participation du public aux différentes initiatives, et contrôles au col du Nivolet ;
· collaborer avec d'autres institutions locales à l’entretien des sentiers et des espaces verts.

La participation aux deux premières typologies d’activités permettra au chef de groupe d’évaluer les capacités d’excursion des participants et leurs aptitudes personnelles. En relation au niveau d’expérience dans la marche sur les sentiers et selon les nécessités de service, le chef de groupe répartira les tâches à l’intérieur du groupe. Il se peut que surtout pendant les jours fériés il soit nécessaire d'assurer des permanences longues au camp (6-8 heures).
Il n'est pas prévu la collaboration au suivi et à la recherche scientifique car il s'agit d'activités liées à des programmes particuliers qui exigent du personnel avec une préparation spécifique et la connaissance du territoire.

Maisons
Les maisons sont des bâtiments appartenant au Parc, équipées pour accueillir des personnes ou des groupes qui collaborent avec le Parc à un titre ou un autre (recherches, reportages photographiques ou journalistiques, etc.) ou bien des personnalités en visite officielle. Ce sont donc des structures de représentation, dans lesquelles il est nécessaire maintenir ordre et propreté.
Dans les hôtelleries il y a des lits, des matelas, des couvertures, des oreillers, des armoires, une cuisine avec la vaisselle, une salle de bain.
Il n'y a donc que les affaires personnelles à amener : sac de couchage ou draps, serviettes, et naturellement la nourriture.
Les animaux sont interdits.

Formation
Pour participer aux camps il faut obligatoirement suivre une journée de formation à Turin, au siège du Parc de via Pio VII, 9, le premier jour de prise de service. Tous les personnes qui ont déjà participé aux camps les années précédentes sont exonérés.
La journée de formation permet aux bénévoles de recevoir le matériel et les informations utiles pour le bon fonctionnement du service. Sur le territoire et en d’autres occasions durant le camp, les bénévoles seront formés par le chef de groupe et par le personnel du Parc, en concomitance avec les diverses collaborations.

Équipement
Pour la sécurité sur les sentiers il faut avoir avec soi une paire de chaussures d’alpinisme ou de randonnée et un sac à dos de taille moyenne, avec de larges épaulières.
Pour la montagne on conseille toujours une tenue superposable (t-shirt en coton, chemise, sweat-shirt, coupe-vent) qui permet d’affronter les brusques changements des conditions atmosphériques, fréquents l’été. Il est également indispensable d'avoir un pull polaire ou un pull en laine, un anorak, un bonnet, un béret et des lunettes de soleil, des gants, des vêtements imperméables en cas de pluie.
Les participants qui se présenteront aux camps non suffisamment équipés se verront attribuer seulement des tâches à effectuer en basse vallée, à la discrétion du chef de groupe.
Parmi le matériel, les jumelles et l’appareil photo peuvent se révéler utiles.