Le cerf

C'est une espèce typiquement forestière qui préfère les bois de hauts futaie ou les taillis, entrecoupés de clairières, de cultures et de prés ; il n'aime ni la neige ni les versants rocheux pentus. C'est le plus grand des herbivores ruminant présent en Italie, il mesure de 180 cm à 250 cm de long pour une hauteur à l'épaule de 95 cm à 135 cm. Son poids oscille entre 160 kg et 210 kg chez le mâle et 90 kg et 130 kg chez la femelle. Ses bois, présents seulement chez les mâles, tombent chaque année, au printemps, avant chez les vieux mâles (février-mars) puis chez les jeunes (mai), et repoussent à nouveau pour juillet. C'est un grand consommateur d'herbe, souvent accompagnée de feuilles d'arbre et d'arbustes et, pendant la saison hivernale, de branches de latifoliés ou de conifères et d'écorces. Il consomme en moyenne 10 kg à 15 kg de végétaux par jour et ne dédaigne pas les glands, les marrons et les faînes.
Le cerf est arrivé dans le Parc surtout à la suite de sa réintroduction opérée dans la basse Vallée d'Aoste dans les années 80. Certains sujets se sont déplacés vers le sud afin de coloniser la Vallée de Soana. Aujourd'hui il est présent dans le Parc surtout dans cette vallée et on le signale sporadiquement dans la Vallée de l’Orco. Au printemps 2002, un grand projet de réintroduction de l'espèce dans les versants non protégés des vallées de l’Orco et de Soana a commencé. Cette réintroduction massive d'animaux de provenance française conditionnera bientôt la dynamique d'expansion du cerf dans le Parc.

Retourner à l'index