Excursions dans la Vallée de Soana

  • Col de la Borra

Ville de départ : Piamprato (1 551 m).
Ville d’arrivée : Col de la Borra (2 578 m).
Dénivelée en montée : 1 027 m.
Durée totale du parcours : 5 heures.
Difficulté : E.
Période conseillée : de juin à septembre.
Description de l’itinéraire : le départ se fait à Piamprato Soana (le village au bout de la vallée qui s’écarte de Valprato Soana), situé dans une joyeuse prairie et entouré de bois de conifères. On prend le chemin de terre qui sort du village et, après avoir traversé le ruisseau, on remonte vers l’alpage Vandilliana, encore aujourd’hui utilisé par les bergers. Une fois dans le vallon de la Borra, où les rencontres avec des animaux sauvages sont fréquentes, on remonte jusqu’au col, près duquel se trouvent les ruines d’une ancienne mine. Depuis la ligne de partage des eaux, on a une vue sur le hameau de Piamprato, sur le vallon de Campiglia Soana, ainsi que sur la confluence de la Vallée de Soana avec la plaine.

  • Campiglia - S. Besso

Ville de départ : Campiglia Soana (1 350 m).
Ville d’arrivée : S. Besso, Grange Arietta (2 288 m).
Dénivelée en montée : 950 m.
Durée totale du parcours : 6 h 30 min.
Difficulté : E.
Période conseillée : de juillet à septembre.
Remarque : vérifier la viabilité du sentier entre l’alpage la Balma et les Grange Arietta.
Description de l’itinéraire : en partant de Campiglia Soana, ancien siège paroissial et communal, on monte le long du chemin de terre qui mène vers la plaine de l’Azaria. Avant de l’atteindre, on entre vers la droite pour prendre une déviation bien indiquée pour le sanctuaire de Saint Besso. Le culte de Saint Besso est l’un des plus anciens des Alpes et il rassemble encore aujourd’hui les communautés de montagne et de la plaine : le 10 août les habitants de Cogne et de Val Soana se retrouvent pour le vénérer aux pieds du rocher où se dresse le sanctuaire. On continue jusqu’aux Grange della Balma et on prend le sentier qui arrive au-dessous de l’alpage Arietta, d’où l’on descend vers l’alpage Barmaion pour retrouver le chemin de départ. Au printemps, il est possible d’assister à l’une des plus grandes concentrations de chamois de tout le parc, en traversant les plaines de l’Azaria. La facilité d’observation des marmottes et la beauté de la flore alpine sont d’autres atouts remarquables de ce parcours.

  • Forzo - Boschietto

Ville de départ : Molino di Forzo (1 159 m).
Ville d’arrivée : Boschettiera (1 486 m).
Dénivelée en montée : 327 m.
Durée totale du parcours : 2 h 30 min.
Difficulté : T. Période conseillée : d’avril à novembre.
Remarque : pour le B. Davito (2 360 m), le parcours exige un temps additionnel en montée d’environ 2 h 30 min (seulement 1 heure pour les Grange Pian Lavina).
Description de l’itinéraire : il est possible de commencer le parcours depuis le petit village de Forzo ou depuis le village tout proche, Molino di Forzo, en montant jusqu’à Tressi et de là, en suivant le sentier qui monte au milieu du vallon de Forzo. En partant de Tressi, après avoir outrepassé un éperon rocheux sur lequel on peut remarquer un très beau pilier votif introduit dans la pierre, on continue au fond de la vallée pour arriver aux pieds d’un balcon sur lequel se dresse le hameau de Boschietto et sa petite église typique récemment restaurée. Des bouquetins et des chamois sont fréquemment observés dans cette partie du trajet. Une fois Boschietto dépassé, on arrive rapidement au hameau de Boschettiera, d’où il est possible d’atteindre, après un parcours de difficulté moyenne, le bivouac Davito et les Grange Pian Lavina.

  • Ronco - Nivolastro - Andorina - Chiapetto

Ville de départ : Ronco Canavese (948 m).
Ville d’arrivée : Chiapetto (1 143 m).
Dénivelée en montée : 552 m.
Durée totale du parcours : 3 h 30 min.
Difficulté : T/E.
Période conseillée : de mai à novembre.
Description de l’itinéraire : depuis le village principal de Val Soana, où l’on trouve aussi le centre pour visiteurs consacré aux traditions et biodiversitè dans la vallèe, il est possible de prendre le sentier pour le village de Nivolastro, l’un des meilleurs exemples d’architecture alpine de la vallée de Soana. Tout au long du parcours, on pourra plonger dans la vie sociale de jadis en observant les chapelles votives typiques, construites pour offrir de la protection et du repos aux voyageurs, ainsi qu'un abreuvoir caractéristique juste avant le village de Nivolastro. Malgré les signes graves et généralisés de l'usure, il s’agit d’est un ensemble digne d'être observé attentivement. On continue ensuite le tour de l’Andorina et de là, on descend jusqu’à Chiapetto et Valprato Soana. Durant le parcours, il est possible de rencontrer des chamois et, bien que plus évasifs, même des chevreuils. Pour finir, le bois de sapins rouges que l’on peut apercevoir sur Ronco est une attraction à ne pas perdre.