Excursions dans la Valsavarenche

  • Eau Rousse - Levionaz Dessous

Ville de départ : Eau Rousse (1 666 m).
Ville d’arrivée : A. Levionaz Dessous (2 648 m).
Dénivelée en montée : 982 m.
Durée totale du parcours : 6 h 30 min.
Difficulté : E. Période conseillée : de juillet à septembre.
Description de l’itinéraire : le parcours commence au charmant village d’Eau Rousse (nom français dû à l'eau ferrugineuse typique circulant dans la zone). Après avoir dépassé le torrent Savara et les alpages du fond de la vallée, on remonte dans un bois mûr de mélèzes et sapins rouges, où la beauté de certains exemplaires d’arbres ne doit pas faire oublier l’observation des traces des habitants typiques des lieux, de l’écureuil au pic noir. Par le sentier qui monte de Tignet, on continue jusqu’à repérer l’alpage de Levionaz Dessous, probablement le plus important du vallon, près duquel s’érigent une guérite réservée aux chercheurs travaillant au parc et la guérite du garde forestier. Le parcours continue sur le grand plateau de Levionaz, en laissant sur la gauche l’alpage de Levionaz du Milieu, pour arriver enfin au dernier alpage de Levionaz Dessus, après avoir quitté le sentier qui monte sur le col Lauzon. La zone est d’un grand intérêt naturaliste et elle est très singulière dans l’ensemble du parc, en raison de l’immense richesse de sa faune, tant par la diversité des espèces présentes que par le nombre d’individus.

  • Dégioz - Orvieille

Ville de départ : Dégioz (1 540 m).
Ville d’arrivée : Lacs Djouan (2 516 m).
Dénivelée en montée : 976 m.
Durée totale du parcours : 7 heures.
Difficulté : E.
Période conseillée : de juillet à septembre.
Description de l’itinéraire : en partant du chef-lieu de Valsavarenche, le hameau de Dégioz, on traverse le torrent Savara et on arrive au village de Vers le Bois. D’ici part l’historique chemin muletier royal vers l’ancien pavillon de chasse royal d'Orvieille. Le bois que l’on doit traverser et le bassin de pâturage aux alentours de l’ancien pavillon royal présentent des trouvailles naturalistes remarquables, mais le sentier muletier et le pavillon royal constituent vraiment le point fort de la première partie de ce parcours, riche d’histoire et fortement liée aux traditions des chasses royales du roi Victor-Emmanuel II. Le bassin d’Orvieille dépassé, on se dirige vers les alpages Djouan et Tzoplana et ensuite, en montant graduellement, on entre dans le vallon des lacs Djouan, où les grands fleurissements des prairies alpines et la présence des marmottes et des ongulés remettent le grandiose contexte naturaliste au premier plan. Pour la descente, on peut prendre le sentier de la nature, du pavillon de chasse à l’Eau Rousse.

  • Refuge Chabod

Ville de départ : Alpage Pravieux (1 834 m).
Ville d’arrivée : Refuge Federico Chabod (2 750 m).
Dénivelée en montée : 916 m.
Durée totale du parcours : 4 h 30 min.
Difficulté : E.
Période conseillée : de juin à septembre.
Remarque: l’excursion peut se poursuivre par la traversée au refuge Victor-Emmanuel II.
Description de l’itinéraire : peu avant le village de Pont Valsavarenche, à proximité de l’alpage Terré, on traverse le torrent Savara et, après avoir dépassé un autre alpage, on commence la montée dans un bois de mélèzes et d’aroles, une des stations préférées du tétras dans cette vallée. Une fois arrivés à un bivouac près de l’alpage de Lavassey, on parcourt la ramification qui tourne à droite et à la suite d’une série de tournants, on atteint le refuge Federico Chabod. Les caractéristiques intéressantes sont variées, mais les aspects du paysage et de la nature sauvage sont certainement dominants. D’ici, il est possible de faire une traversée au refuge Victor-Emmanuel II (à une distance d’environ 10 minutes avant le refuge), avec un beau chemin de liaison à mi-côte, pour descendre ensuite à Pont Valsavarenche.

  • Rovenaud - Maisoncles

Ville de départ : Rovenaud (1 461 m).
Ville d’arrivée : Maisoncles (1 863 m).
Dénivelée en montée : 402 m.
Durée totale du parcours : 2 h 30 min.
Difficulté : T/E.
Période conseillée : de juin à septembre.
Description de l’itinéraire : le parcours démarre peu avant l’entrée du hameau de Rovenaud, où l’imposante série de sommets enneigés commence à se distinguer, au cœur du Parc du Grand Paradis. Le village présente un intérêt architectural très important et son emplacement à côté d’une vaste zone de prairies augmente sa valeur esthétique. Le sentier vers la destination finale continue dans un bois de mélèzes et sapins rouges, où un observateur attentif ne manquera pas de remarquer la présence de petits habitants des lieux (oiseaux, écureuils). Le sentier, facile à parcourir, mène après une série de tournants jusqu’à l’alpage Maisoncles, un ensemble de chalets à l’intérieur d'un pâturage, utilisé pendant un temps par les habitants de Rovenaud.

  • Refuge Victor-Emmanuel II

Ville de départ : Pont Valsavarenche (1 960 m).
Ville d’arrivée : Refuge Victor-Emmanuel (2 732 m).
Dénivelée en montée : 772 m.
Durée totale du parcours : 4 heures.
Difficulté : T/E.
Période conseillée : de juin à septembre.
Description de l’itinéraire : en amont du village de Pont-Valsavarenche, une fois la voiture laissée au parking près de l'hôtel « Grand Paradis », on dépasse le pont au bout de la place et on parcourt une bonne partie du plateau qui termine sur le vallon de Seyvaz. Par la suite, le sentier, bien signalé et très fréquenté, grimpe dans le bois de mélèzes jusqu’à atteindre un balcon rocheux dominant, depuis lequel on peut apprécier tout l’amphithéâtre de ce vallon. On continue le long du sentier pour atteindre le refuge Victor-Emmanuel II. Dans ses alentours, on trouve un petit lac et un vieux bâtiment qui était autrefois le siège du refuge et qui héberge aujourd’hui les locaux d’hiver et les locaux de la surveillance.