Valsavarenche

UN LIEU...ROYAL

Destination: maison de chasse d'Orveille (m 2190)
Dénivellation: m 520
Durée: 2.00-2.30 heures
Départ: hameau Eaux Rousses en Valsavarenche

L'ancien pavillon de chasse des Savoie était un des lieux préféré de Vittorio Emanuele pour ses battues; aujourd'hui il est utilisé par les gardes forestiers comme point d'appui pour les activités de recherche dans le Parc.

À environ 50 mètres avant de l'hôtel «A’ l’Hostellerie du Paradis», il y a un panneau qui signale le début du parcours qui passe au traverse des prés situés en face de l'auberge, et qui pénètre dans un bois magnifique, entrecoupé par clairières et terrasses.

Le sentier, en lacets, monte graduellement et il permit de jouir de vues de la vallée en bas toujours différentes, lorsque l'œil arrive à pénétrer parmi les branches tordues des mélèzes (qui sont sans aiguilles pendant l'hiver).

On peut voir les ruines de l'alpe Rondzegou, mais aussi, montant un peu, dans une cuvette sous-jacente, les alpages de Carré et la Rujaz; ce sont une témoignage de l'historie économique de ces vallées alpins, fondée sur l'élevage des bovins et sur l'utilisation de pâturages en altitudes différentes, suivant les changements de saison (comportement typique des animaux sauvages).

Le parcours traverse les prés au-dessus des alpages (on doit prêter attention en case de neige fraîche) et, après, il arrive dans un bois de mélèzes et pins cembro, qui accompagne le visiteurs jusqu'à l'entrée de la cuvette où il y a la maison des gardes forestiers.

Il serait possible de rencontrer des animaux qui vivent dans le bois et qui pendant l'hiver n'hibernent pas, tels que les chamois, les écureuils, les pics, les mésanges et beaucoup des oiseaux très particuliers comme le Rouge-gorge familier, le Bec-croisé des sapins, aidés par l'absence des feuilles sur les arbres.

On peut effectuer la descente en suivant l'itinéraire de montée ou en descendant vers l'alpe la Ruya et puis vers le hameau de Creton.

Ne manquez pas:
-Le centres visiteurs PNGP et le musée ethnographique de Degioz
-La bibliotheque “ Maison de la montagne”
-Des exemples bien conservés de l'architecture typique de la Vallée d'Aoste à Creton
-L'ancienne scierie à eau de Maisonnasse

 

LES TORRENTS ET LEUR RICHESSE

Destination: de Pont Valsavarenche (m 1960) à Pravieux (1829 m)
Dénivellation: m 140 ca
Durée: 2.30 heures
Départ: En face de l'hôtel Genzianella de Pont Valsavarenche

En face de l'hôtel, sur la rive gauche de la vallée, commence un simple parcours, presque tout en descente. Il permet d'admirer comment la force de l'eau a transformé la roche dure: au cours des millénaires, le torrent a sculpté des gorges spectaculaires qui s'alternent à des traits plus plats…

La Nature est souvent très contradictoire; c'est le cas d'un torrent qui abrite un oiseau très petit, mais au même temps très fort et tenace: le cincle plongeur; il se plonge dans l'eau à contre-courant pour fouiller le fond de gravier du torrent, à la recherche d'insectes aquatiques, aussi bien en été qu'en hiver, sans se geler! Il est unique dans son genre, parce que il est capable de construire un nid derrière un fil d'eau qui deviendra une forte cascade vers la fin du printemps, de façon que, quand il aura des petits, la cascade jouera alors le rôle de barrière impénétrable pour ses prédateurs, mais pas pour lui. Continuant le parcours, c'est possible de traverser le torrent sur un des ponts de neige qui se forment naturellement pendant les hivers, après les chutes de neige les plus abondantes, suivant les traces que les animaux sauvages laissent quand ils traversent le torrent, de un versant à l'autre de la vallée; ils arrivent jusqu'à l'antique village de Pessey, presque totalement abandonné, où on peut admirer encore la merveilleuse architecture traditionnelle.

En cas des chutes de neige légères ou pendant le printemps, on doit parcourir le versant à gauche, jusqu'au pont qui longe la rue dans la localité de Terrè, qui permettra de passer sur le versant à droite et de monter jusqu'au village de Pessey, traversent le bois qui se trouve avant le village même.

De toute façon, partant du village et franchissant le torrent sur un petit pont dans le bois, on arrive jusqu'à l'alpe Pravieux (où il y a une étable utilisée pendant l'été pour la transhumance des bœufs en altitude moyenne), où il y a un parking; ceci, c'est le point de départ des merveilleuses Gordtzes du Terrè(d'où on peut voir le début du pont), des spectaculaires gorges creusées par l'eau glaciale et équipées par les guides alpines, et du sentier qui arrive jusqu'au refuge Chabod.

On peut rentrer en suivant cet itinéraire, mais aussi, si il y a un pont de neige sur le torrent, faisant un parcours circulaire.

ne manquez pas:
-le village de Pessey
-la petite cascade du torrent Cote Savatère
-les Gordtzes du Terrè

Pour profiter de la beauté du Parc avec les raquettes à neige, nous conseillons de vous faire accompagner par une guide official (visitez la section "Excursions avec les guides").
Attention: avant de partir pour une excursion, toujours vérifier le bulletin neige - météo régional, parce que la zone pourrait être soumis à avalanches. Pour en savoir plus sur la sécurité, on peut visiter le site de la Fondazione Montagna Sicura.