Giroparchi versant valdôtain

Le projet Giroparchi veut créer un nouveau produit touristique, réalisant des interventions matériel et immatériel, dans l'intention de créer un parcours de découverte du Parc du Grand Paradis et du Mont Avic.

Ce projet veut poursuivre dans la valorisation du tourisme naturaliste et culturel de l'Espace Grand Paradis et du Mont Avic, promouvant l'intégration et le développement des activités économiques liées au tourisme responsable.

Dans l'intention de accompagner le visiteur dans la découverte d'une territoire de grande valeur naturaliste, historique et culturel, ce projet veut créer un trekking naturaliste, améliorer l'accessibilité et la mobilité responsable, créer des raccordements entre la réseau des sentiers, les agglomérations est les sites d'intérêt culturel, requalifier les structures d'accueil présentes, valoriser les sites de valeur naturaliste et culturel et créer des systèmes de information et promotion du publique.

Ce projet ne veut pas seulement relier les différentes localités, mais il veut revaloriser tous les aspects qui les caractérisent, donc l'attention se concentrée sur le rapport entre l'homme et la nature: non seulement paysages et nature, mais aussi traditions, savoir faire, gastronomie et culture.

Giroparchi a été approuvé par un délibération du conseil régional n.2243 du 20 août 2010, et il est parti en septembre. Le projet, contrôlé par la région, doit se développer en 5 ans et il est prévoit un investissement de 5.428.592 euros (4.397192 euros pour l'Espace Grand Paradis et 1.031.400 euros pou le Parc Naturel du Mont Avic) à-valoir du FAS, le Fondo per le Aree Sottoutilizzate («fond pour les zones sous-utilisés»).