Sagarmatha National Park

Le parc national du Grand Paradis, après avoir accumulé une profonde expérience en matière de coopération transfrontalière, a ouvert ces dernières années un dialogue avec d’autres parcs de régions montagneuses, dans le sillage du processus initié à Rio de Janeiro puis relancé à Johannesburg.
La participation à la Mountain partnership, en particulier, ouvre la voie à de nouvelles prospectives et à de nouvelles approches à la coopération et au dialogue entre les acteurs intéressés au développement durable des zones de montagne et entre les parcs.

Le 10 octobre 2006, les représentants du gouvernement, des ministres et des institutions environnementales du Népal ont adopté avec les représentants du parc national du Grand Paradis et des institutions italiennes la « Déclaration de Cogne », après deux jours de travaux à Turin.
La déclaration établit les principes, les critères et les zones intéressées par le partenariat qui sera instauré entre le parc national du Grand Paradis et le parc national du Sagarmatha sur la biodiversité, les ressources naturelles et culturelles, le développement durable.
Le partenariat s’inscrit dans la Mountain Partnership, lancée par la déclaration ONU de Johannesburg de 2002.

Le parc national du Sagarmatha

Le parc national du Sagarmatha, institué en 1976, se trouve dans la région du Khumbu, au Népal. Il occupe une superficie de 1 148 km2. Il est né pour comprendre dans son territoire le sommet plus haut du monde, le Mont Everest (8 848 m) et sauvegarder le paysage unique des pics himalayens. Des 14 sommets de plus de 8 000 mètres dans le monde, 4 sont à l'intérieur de l'espace protégé.
Le parc est célèbre parmi les alpinistes et les randonneurs : les beautés naturelles unies à la culture locale Sherpa font du parc une destination privilégiée pour qui va au Népal. Le parc a été classé Patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO du fait justement de son paysage naturel caractéristique.
Le parc a 69 % de son territoire au dessus de la limite de la végétation arborescente ; les forêts en représentent seulement 3 %, alors que les 28 % restants sont recouverts de pâturages. Les bouleaux et le rhododendron arborescent arrivent jusqu’à 4 500 m d’altitude pour laisser la place, ensuite, aux rochers et aux glaciers. Les espèces végétales endémiques sont 11.
À cause de son altitude moyenne et du climat rigide, le parc est relativement pauvre en mammifères. Cependant les espèces qui y vivent sont importantes et à risque d’extinction : parmi celles-ci le léopard des neiges, le chevrotain, l’ours noir de l’Himalaya, le loup et le goral. L’espèce sauvage la plus courante est le tahr. Et 199 espèces d’oiseaux sont recensées dans le parc.
Environ 3 500 personnes d’ethnie Sherpa résident dans les villages du parc. Depuis 600 ans, les Sherpa occupent la vallée du Khumbu dont ils ont hérité une riche culture caractéristique. Leur économie se base sur l'agriculture, la transhumance et le commerce avec le Tibet. À partir de 1950, les expéditions d’alpinisme et le tourisme de trekking ont fortement augmenté. Les Sherpa ont ainsi pu vivre de tourisme, mais l’arrivée d'environ 20 000 touristes par an a causé un certain nombre de problèmes de pollution et d’évacuation des déchets.
Dans les monastères bouddhistes se célèbrent des fêtes religieuses. Les rituels des mariages et des enterrements Sherpa sont extraordinaires.
Les mots sacrés « Om mani padme hum » sont souvent gravés sur des rochers et des cailloux.
En signe de respect les monastères et les roches Mani sont parcourus dans le sens horaires.

La mountain partnership

La Mountain Partnership est une alliance volontaire de partenaires qui se propose d’améliorer la vie des montagnards et de protéger les territoires de montagne dans le monde.

Lancée en 2002 au Sommet mondial pour le développement durable, la Mountain Partnership met à disposition la richesse et la diversité des ressources, des informations, de les connaissances, et des expériences de ses membres pour soutenir les améliorations dans les zones de montagne.

Pour tout renseignement supplémentaire: Sagarmatha National Park