Introduction des chiens dans le Parc

introduzione cani

Les chiens peuvent circuler, toujours tenus en laisse, uniquement dans les fonds de vallée et, du 15 juillet au 15 septembre, dans certains sentiers, en dérogation au règlement du Parc.

En cliquant sur les sections de la carte ci-dessous, vous pouvez télécharger les cartes en format pdf des zones/itinéraires accessibles toute l’année et des itinéraires autorisés par dérogation au règlement, en vigueur l’été du 15/07 au 15/09. Dans toutes les autres zones les chiens sont strictement interdits.

A’ ce lien vous pouvez télécharger la liste des itinéraires en raison de la dérogation prévue du 15 juillet au 15 septembre

Les rectangles numérotés correspondent aux espaces et aux itinéraires accessibles, là où il est impossible cliquer les chiens ne sont pas admis.​

Pourquoi est-il interdit de se promener avec un chien dans le Parc?

Les chiens ne peuvent pas circuler librement dans le Parc pour deux principales raisons. La première concerne le fait que les chiens non tenus en laisse peuvent perturber l’écosystème en dérangeant la faune sauvage (surtout chamois et bouquetins, mais aussi marmottes et oiseaux) en courant après les animaux ou en essayant de les capturer (causes de stress élevé) sinon même les tuer.

La deuxième raison de l’interdiction est d’ordre sanitaire. Nos chiens sont porteurs de nombreuses maladies dangeureuses pour la faune sauvage, certaines d’entre elles sont des zoonoses, c’est-à-dire des maladies qui peuvent passer de l’animal à l'être humain.

En effet la cible plus faible pour ces maux sont les carnivores sauvages, des mustélidés aux canidés. Cela signifie qu’un chien domestique, même un chien d’appartement, peut être porteur d’infections qui peuvent entraîner une mortalité sévère en taux, hermine, fouine, renard et même loup. Et cela se produit même si les chiens sont vaccinés, puisque certains travaux scientifiques récents ont démontré le passage des virus vaccinaux, vivants mais atténués, de l’animal domestique aux petits mustélidés.

La plus dangeureuse, la maladie de carré, très répandue chez nos chiens, est même cause d’extinction locale de certaines espèces de carnivores protégés en plusieurs endroits du monde, comme chez les félins (lynx et léopard) et aussi chez les loups.

Telles sont les raisons, liées à la santé des nombreux, petits et grands, habitants de la montagne qui profitent non seulement de la protection mais aussi de la mise en œuvre et du respect de ces simples interdictions.

Et pour quelle raison sont admis sur certains sentiers du 15 juillet au 15 septembre?

Parce que dans cette période sur les sentiers en dérogation au règlement a été évalué et vérifié qu’ il y a moins d’interactions directe (observation et contact) et indirecte (risque de contamination) avec la faune sauvage. C’est aussi la période qui suit la fin de la délicate saison de reproduction pour la pluspart des espèces (ex. les marmottons avant ne seraient pas capables de s’enfuir en cas d’attaque ou de poursuite par un chien) et c’est le moment des migrations en altitude de bouquetins et chamois.

Pourquoi alors les gardes forestiers du Parc peuvent circuler avec leurs chiens?

Si pendant votre randonnèe vous rencontrez un garde forestier avec son chien c’est avant tout parce qu’il est là pour assister le personnel de surveillance dans ses fonctions; il s’agit de chiens dressés pour éviter toutes sorte de perturbation envers les animaux sauvages et dangers aux personnes. Ce sont des chiens en règle avec les contrôles sanitaires pour éviter la transmission de maladies, potentiellement aussi mortelles, à la faune du Parc. Plusieurs garde avec leurs chiens, ont aussi obtenu des brevets de spécialisation dans des activités de sauvetage comme la recherche en surface, en avalanche, l’obédience et la recherche de la faune blessée.

Photo: Dario De Siena