Le lynx

Il vit de préférence dans les zones boisées, mais il utilise aussi les espaces à l'air libre au-delà des limites de la végétation arborée. La couleur de sa fourrure peut varier entre plusieurs nuances de gris en hiver jusqu'aux marrons-roux en été. Il est caractérisé par une touffe de poils sur chaque oreille et des pattes de barbe épaisse sur les joues. Ses griffes sont rétractiles, la mandibule et la mâchoire sont courtes et contiennent seulement 28 dents. Il mesure de 80 cm à 130 cm (plus de 20 cm à 25 cm de queue), pour une hauteur au garrot de 55 cm à 70 cm. Son poids oscille entre 16 kg et 24 kg chez la femelle et 20 kg et 30 kg chez le mâle.
C'est un carnivore pur, il mange uniquement ce qu'il chasse, mais il peut se nourrir également de carcasses. Ses proies de prédilection dans le milieu montagneux sont les chevreuils et les chamois, mais il chasse aussi les renards, les cerfs, les lièvres, les marmottes et, plus rarement, les jeunes sangliers, les petits rongeurs et les oiseaux. Parmi les animaux domestiques, il chasse les moutons, les chèvres, ainsi que les chiens et les chats errants.
La présence aujourd'hui du lynx dans le Parc est encore incertaine: il y a eu des observations directes et indirectes, mais sans projet de recherche spécifique on peut difficilement établir l'existence d’individus résidant dans l’espace protégé. D'un autre côté, la stricte territorialité des adultes et la grande dimension de leurs espaces vitaux (environ 200-300 km2) permettent la présence dans la totalité de l’espace protégé d'un maximum de deux couples de lynx, et l’observation devient un événement tout à fait exceptionnel.

Retourner à l'index