Le renard

Il fréquente des zones qui vont de la plaine intensément cultivée aux forêts et aux pâturages de l’étage alpin jusqu’à plus de 2 500 m.
La couleur de poil qui le caractérise est le marron-roussâtre dans les parties supérieures et blanchâtre dans les parties inférieures et sur la pointe de la queue ; les oreilles sont noires. Les variations de couleur sont fréquentes selon la saison et la distribution géographique. Il est long de 70 à 90 cm, avec 35-40 cm de queue, pour une hauteur au garrot de 30-40 cm ; le poids oscille entre 4 kg et 11 kg. C’est un prédateur « opportuniste », et dans son régime alimentaire on peut reconnaître: comme ressources principales les lièvres et les petits rongeurs, comme ressources occasionnelles les reptiles, les amphibiens, les poissons et les déchets comestibles en tous genres.

L’étude du régime alimentaire des renards dans le Parc a montré un pic considérable de présence de chamois et de bouquetins pendant les mois d’été et la fin de l’hiver, ce qui confirme le rôle opportuniste de l’espèce. Dans ces périodes-là les proies du renard sont les chevreaux abandonnés par leur mère ou morts pendant la mise-bas et il se nourrit des restes des animaux morts de faim. L’espèce a une distribution capillaire dans tout le Parc.

Retourner à l'index