Un corps de garde unique

Depuis 1947, le parc national du Grand Paradis possède son propre corps de gardes forestiers qui surveille et contrôle le territoire de l'espace protégé. Par conséquent, contrairement aux plus récents parcs nationaux, dans lesquels la surveillance est confiée par la loi-cadre au Corps forestier de l'État (Corpo Forestale dello Stato), le parc du Grand Paradis garde son propre corps de gardes forestiers historique, continuant une tradition et une expérience désormais consolidée avec le temps.