Les produits typiques

La pâtisserie
Gâteau du Nivolet : pâtisserie née du concours gastronomique qui s'est tenu à Ceresole Reale à l'occasion de l'édition de 2003 de la manifestation « À pied entre les nuages » du 2003. Les ingrédients savamment mélangés sont : farine, fécule, beurre, sucre, œufs et chocolat mais ce qui la rend spéciale c’est le génépi, liqueur traditionnelle d’herbes de montagne. La décoration réalisée avec du sucre glace représente une tête de bouquetin, depuis toujours le symbole du Parc. Le gâteau est fabriqué par la pâtisserie « La Vecchia Vall’Orco » de Sparone, dans la Province de Turin, et on peut le trouver dans les meilleurs magasins partout sur le territoire piémontais du Parc.

Biscuits du Nivolet : vu le succès qu'a connu la production du gâteau du Nivolet, le concours a continué en 2004 sur le thème des biscuits. Et ainsi la pâtisserie « Cerutto » de Castellamonte dans la Province de Turin a créé ce biscuit insolite en forme de nuage, à base de farine, œufs, sucre, beurre, margarine et liqueur aux herbes. Les herbes aromatiques utilisées également pour la décoration lui donnent sa couleur verte, originale mais toute naturelle, comme les prés que on trouve pendant l’été au Nivolet, qui lui a donné son nom.

Tegole (tuiles) : spécialité valdôtaine qui est devenue un souvenir classique. Ce sont des biscuits ronds à base de farine de froment, blanc d’œuf, noisettes, amandes douces et amandes amères. Leur production dans les laboratoires de pâtisserie de la vallée commença il y a plus ou moins 70 ans, peut être à partir d’une recette française. Son nom lui vient de l’aspect « ondulé » que les biscuits prenaient à la sortie du four quand ils étaient mis à sécher sur le rouleau à pâtisserie ou sur une autre superficie cylindrique.

Mecoulin : c’est un délicieux pain avec des raisins secs. On peut le trouver dans les pâtisseries de Cogne, qui le réalisent selon une ancienne tradition.

Le vin
Vallée d’Aoste ou Vallée d’Aoste Aoc
Malgré des conditions pédo-climatiques décidément défavorables, la région produit des vins excellents, quoique en modestes quantités. Dans la Vallée d’Aoste est cultivé le plus haut vignoble d’Europe : le Blanc de Morgex et de La Salle, entre 800 et 1 200 mètres, pratiquement au pied des glaciers du Mont Blanc.

La charcuterie
Boudin : grand classique de la cuisine traditionnelle valdôtaine (le nom se prononce comme en France). C’est une saucisse qui se faisait à l'origine en mélangeant sang de porc et pommes de terre bouillies, navets ou betteraves rouges, lard, sel, poivre, ail, cannelle, noix de muscade, sauge, romarin, baies de genièvre.

Mocetta : appelée aussi motzetta, c’est une viande conservée typique de la Vallée d’Aoste et du Canavais. Autrefois la mocetta était tirée du gigot désossé de bouquetin. Depuis que ce ruminant fait partie de la faune protégée du parc national du Grand Paradis, on utilise de la viande de chamois (d’élevage, presque toujours importée) ou de chèvre.

Salame di patate (saucisson de pommes de terre): typique du Canavais et de la région de Biella, c’était un des expédients les plus classiques pour augmenter la nourriture à disposition des familles paysannes.
Traditionnellement on le préparait le jour du abatage du cochon, mais même aujourd’hui il conserve une certaine saisonnalité : on le prépare entre octobre et mars, avant que les pommes de terre ne commencent à fermenter.

Les fromages
Fontina Aop : c'est un des plus célèbres fromages italiens, un produit à appellation d'origine contrôlée depuis 1955. Il est fabriqué depuis toujours avec du lait cru de vaches de la race pie rouge, qui paissent sur les prés situés à haute altitude, parfumés de fleurs et d'essences aromatiques.